Nous utilisons des cookies informatique pour que vous pussiez placer une commande et améliorer votre expérience. Continuez d'utiliser notre site normallement si notre politique de cookie vous convient, sinon CLIQUEZ ICI pour changer vos paramètres X
           
Mon Panier
Le panier est vide
Qui Sommes Nous ? Livraison : Délais et frais Contactez Nous Mon Compte
Recherche avancée
 
Utilisateur
Mot de passe
Connexion
Ouvrir un compte
Mot de passe oublié ?
Fonds de Studio Photo
Reflecteurs et Parapluies
Flashs de Studio
Eclairage Continu Studio
L'univers du strobisme
Equipement Video
Trepied d'eclairage
Softboxes et Diffuseurs
Photographie de Produits
Trepieds et Monopodes
Objectifs et Accessoires
Accessoires Studio
Flashmetre et Posemetre
Batteries pour Appareil photo et Flashs
Sacs Photo et Video
Accessoires pour Camera
Filtres pour objectifs
Appareils photo 3D
Divers
Point Service
Carte membre VIP




Tutoriel : Lumiere continue, Solution simple a 2 éclairages



Tutoriel : Lumiere continue, Solution simple a 2 éclairages

Tutoriel : Lumière continue, Solution simple à 2 éclairages

Aujourd'hui, je teste deux éclairages proposés par ProStudio.360, de type FotoQuantum Studio Max 750W.

Il s'agit d'éclairages en lumière continue équipés de lampes basse consommation.

Je profite de l'occasion pour répondre à un certain nombre de questions posées souvent au sujet de ces éclairages de studio.

Cliquez sur la vidéo pour la visualiser.

 
Puissance nécessaire
Notamment vous vous interrogez sur la puissance nécessaire à utiliser.
Il n'y a pas de réponse toute faite et tout dépend du matériel avec lequel vous photographiez et du sujet à photographier.

Selon que vous utiliserez un zoom ou un objectif à focale fixe, la puissance nécessaire peut être différente, du moins, avec un zoom à ouverture glissante.
Je m'explique.

Si par exemple vous utilisez un objectif à focale fixe dont l'ouverture maximum est de f/2, son meilleur rendement optique sera probablement aux alentours de f/4 à f/5,6.
Si vous n'avez pas besoin d'une grande profondeur de champ, une puissance de 450 W peut-être suffisante.

Les éclairages utilisés aujourd'hui, de 750 W fournissent assez de puissance pour faire une photo au diaphragme de f/8 au 1/30 pour 100 ISO à une distance de 1 m.
A mon avis, c'est le minimum pour travailler dans de bonnes conditions.

Si vous avez besoin de plus de profondeur de champ, pour travailler au diaphragme de f/11, sur pied, vous pouvez passer au 1/15, pour une nature morte avec un sujet immobile.

Pour travailler à main levée au 1/30 à f/11, il suffit de passer à 200 ISO.
Pour f/16, toujours au 1/30, vous montrez la sensibilité ISO à 400.
Pour f/16 au 1/60 la sensibilité ISO passera à 800.

Les appareils photo numériques de dernière génération le permettent sans augmentation notable du bruit.

Avec un zoom courant, à une focale de 100 mm vous serez à une ouverture de f/5,6.
Le meilleur rendement optique sera certainement aux alentours de f/11 ou f/16.
Vous devrez
• soit disposer d'une plus grande puissance
• soit augmenter la sensibilité ISO.
 

Choix de l'objectif
Avec un petit budget, si vous voulez faire de la photographie en studio, de qualité, sans vous retrouver constamment limité(e) par la puissance, achetez un 50 mm ouvrant à 1,7 ou 1,8.
Avec un appareil APS, vous disposerez d'un objectif équivalant à 75mm, polyvalent pour le studio. Avec un appareil Micro 4/3 il devient un 100mm, absolument parfait.

Avec un budget plus confortable, un objectif d'une focale fixe de 75 à 100 mm, ouvrant à f/2,8 vous permettra d'aborder pratiquement tous les types de prise de vue en nature morte comme en portrait.
Ma préférence va au 100mm.
Je parle en équivalant 24x36 !
En APS, ce sera un 50 à 65mm, 40 à 50mm avec un micro 4/3 (Panasonic ou Olympus).

Une révolution
La photo numérique et les lampes basses consommation révolutionnent l'accès au studio pour les amateurs.

Il est possible de démarrer dans de très bonnes conditions pour un coût minime.
En plus du coût très abordable, ces éclairages en lumière continue basse consommation présentent plusieurs avantages par rapport à un éclairage quartz halogène :

• ils ne chauffent pratiquement pas et sont beaucoup moins dangereux à utiliser. Pas de risque de brûlure ni d'incendie.

• Un autre avantage considérable est la température de couleur.

Équilibrés pour 5400 K, ces éclairages vous permettent de mixer la lumière du jour avec votre lumière artificielle.

Vous pouvez par exemple éclairer un portrait, une nature morte avec la lumière de la fenêtre et équilibrer votre contraste, déboucher les ombres avec votre éclairage artificiel.

Avec un éclairage quartz halogène, vous seriez obligé(e) de filtrer soit la lumière venant de la fenêtre, soit la lumière de votre éclairage artificiel.
Et les filtres de grande taille ne sont pas donnés !

Auparavant, seuls les éclairages HMI avec une température de couleur de 5400 à 5600 K, permettaient de mixer lumière du jour et lumière artificielle, à un coût très élevé, fragiles, avec des lampes à la durée de vie limitée.

Parapluie ou Softboxe
Vous posez aussi souvent la question du choix entre des parapluies, plus économiques et des soft boxes ou boites à lumière en français.

Les parapluies sont intéressants pour des photos de style photos de mode ou pour photographier des enfants en mouvement dans un grand espace sur un fond clair.
Dans ce cas, ils permettent d'avoir une répartition uniforme de la lumière dans toute la pièce.

Par contre, pour un portrait, une nature morte, vous souhaiterez obtenir une lumière plus structurée.
Dans une pièce de petite dimension, peinte en blanc, vous aurez beaucoup de difficultés à contrôler votre lumière et vos effets avec des parapluies.
Les murs vont réfléchir trop facilement la lumière.

Des éclairages plus dirigés comme les soft boxes n'envoient pas de la lumière de façon aussi large et répartie.
Avec un flux plus concentré, il est beaucoup plus facile de contrôler ses effets.

Je vous conseille plutôt une soft boxe en éclairage principal et un parapluie pour déboucher les ombres.

Éclairage sur fond noir
Cette installation sur fond noir permet de bien comprendre comment fonctionne l'éclairage, en éliminant les réflexions possibles du fond et du support.

Avec un seul éclairage

Un éclairage principal et un réflecteur

 
Sujet  "collé dans le fond"

 
L'inconvénient de ce type d'éclairage minimaliste est de « coller » le sujet dans le fond.
Pour éviter ce désagrément, il est nécessaire d'utiliser un éclairage en contre-jour.

Deux éclairages

Un éclairage en contre-jour, placé en arrière du fond.

 
Un éclairage principal (1), un contre-jour (2) et un réflecteur (3)

L'effet contre-jour donne du volume.

 

Éclairage sur fond blanc


Le fond blanc est traditionnellement utilisé pour les photo de mode et la présentation d'objets.
Un des défauts courant des débutant en nature morte est d'oublier d'éclairer le fond.

Objet sur fond blanc avec 2 éclairages.

 

Avec un seul éclairage


Sans éclairage, le fond ne sort pas blanc.

 
Avec l'éclairage de fond seul, on obtient une ombre chinoise.

 
Un éclairage principal, un réflecteur et un éclairage de fond.

 
Avec cette installation minimale à 2 éclairages, la photo n'est pas parfaite, il faudrait maintenant ajouter un effet contre-jour comme sur la photo prise sur fond noir, avec un troisième éclairage.

Résultat en suivant le schéma ci-dessous, avec un seul éclairage à gauche, pour le fond, ce qui crée le dégradé. Le sujet se détache bien du fond et le volume est bien rendu.

Combien faut-il d'éclairage


Combien faut-il d'éclairages au minimum?
Il vous faut au strict minimum deux éclairages.

Avec 3 éclairages, 2 du type FotoQuantum Studio Max 750W plus une boîte à lumière, une soft boxe, vous permettra d'aborder pratiquement tous les types de sujets.

L'idéal serait un éclairage en 5 points.

Éclairage 5points : 1 principal(1), 1 débouchage(5), 2 éclairages de fond(2et 3), 1 contre-jour.
• 1- éclairage principal (n°1- spot, parapluie ou boite à lumière) • 1 débouchage des ombres (n°2 - parapluie) • 2 éclairages de fond (n°2 et 3) • 1 contre-jour (n°4)

Variante avec réflecteur

Le débouchage des ombres est obtenu grâce à un réflecteur.
L'effet est différent de celui obtenu avec un éclairage.

Éclairage en 4 points plus réflecteur.

Selon votre budget, vous pouvez vous équiper progressivement.
Vous pouvez commencer avec un seul éclairage.
Vous utiliserez la lumière du jour comme éclairage principal et votre unique éclairage artificiel pour éclairer votre fond, en débouchant les ombres avec un réflecteur.

Quand vos moyens vous le permettront, vous achèterez un deuxième éclairage, puis un troisième.
Comme on dit souvent, Paris ne s'est pas fait en un jour !
 




 

Qui sommes nous :

Comment commander :

Ressources :

Contactez-nous :

 
 
Prostudio360.fr - Intelince SL


Appelez-Nous : 09 77 19 77 03
(Lundi-Jeudi : 9h-14h et 15h-18.30h et Vendredi 9h-15h)
Accédez à notre Support : Cliquez ici
 

Visitez Prostudio360.fr sur ShopMania
Nous acceptons les cartes de crédit Visa, MasterCard, Maestro et les carte Electrons.
Image credit: 123RF Stock Photo
Copyright © 2010-2017 ProStudio360.fr - Intelince SL